Nylon Bar

L'apéritif en nylon

Ca cloche en nylon

1 commentaire

Bizarre comme titre non? En effet, mais une petite explication vous éclairera sans doute. Le mot cloche revient dans des expressions toutes faites. Il y a à la cloche de bois, c’est à dire vagabonder, partir discrètement sans laisser d’adresse. Y’a quelque chose qui cloche, quand une chose va un peu de travers. Se taper la cloche, quand on mange bien et abondamment. Un autre son de cloche, une histoire, un fait, entendu de manière différente. Se faire sonner les cloches, là vous savez, ça vous est tous arrivé une fois. Etre une cloche, un mendiant ou un idiot. Et puis il y a le mot cloche employé pour désigner un objet qui rappelle plus ou moins la forme originale de cette chose qui tinte plus ou moins agréablement à nos oreilles, une jupe cloche, une cloche de plongeur etc…
En farfouillant dans quelques photos, bien sûr qui comprennent le nylon indispensable à mes petites manies, j’ai trouvé quelques petits travers qui font que. On pourrait dire qu’il y a quelque chose qui cloche, j’ai entendu un autre son de cloche, les avis étant divers. Rien de grave assurément, mais en prenant la manière de disons la plus correcte de porter des bas, qu’on veuille le faire discrètement ou alors visiblement, il y a une ou deux choses à faire ou ne pas faire. Cela peut être pris comme conseils avisés selon le but choisi. Et bien sûr, c’est avant tout un article pour sourire. D’autant plus, que je suis sûr que les dames qui passent par ici sont toutes très douées sur le sujet.

Vous avez envie de porter des bas en toute discrétion, juste pour vous et pas pour épater la galerie. Alors méfiez-vous de ces jambes qui ont tendance à lever la jupe en même temps. Remarquez, ce conseil n’est pas indispensable d’application en ma présence.

Bon je sais, c’est la première fois que vous enfilez un porte-jarretelles. Mais voyons, soit vous l’avez mis à l’envers, soit vous avez fait un demi tour à l’élastique, visuellement c’est pas terrible. Ah oui encore une petite  chose, préférez les jarretelles en métal, ça fait plus riche, mais surtout cela tient beaucoup mieux les bas. Oui je sais, c’est la première fois, vous êtes toute excusée.

Encore une fois, vous avez choisi la discrétion, vous voulez être quasiment la seule à savoir. Alors évitez les jupes un peu trop serrées. Dans le cas contraire, c’est parfait changez rien!

Dans les proverbes alcoolisés des vignerons, on dit blanc sur rouge rien ne bouge. Ici c’est différent, blanc sur blanc c’est très évident. Cachez ce porte-jarretelles que je ne saurais voir, si vous n’avez point l’intention de me le montrer. Remarquez, un scène comme ça, je l’ai vue en plein Champs-Elysées, oui, oui. Une étourdie sans doute.

Vous avez choisi de mettre une petite photo dans votre blog pour illustrer que vous aimez porter des bas. C’est très bien, mais alors changez de photographe, car la photo est floue, c’est pas très indiqué pour attirer les admirateurs. Encore une petite observation, soit la photo est à l’envers, car il me semble que votre alliance est à droite, ou alors vous êtes d’un pays qui la porte à droite comme l’Espagne et quelques autres. Rien de grave si vous changez de photographe.

Là c’est mieux, il y a un progrès, bien que la qualité laisse encore à désirer.  Je vois un défaut sur la photo, un peu gênant. Comme je suis bon prince, je vais le faire à sa place, voyons ce que l’on peut faire…


Voilà c’est quand même mieux non? Votre nombre de visiteurs va augmenter. Grâce à qui? Merci Boss!

Ah une bonne vieille photo que l’on veut tout comme si elle avait été prise il y a 50 ans. Pour faire plus vrai, on a été chercher le bon vieil électrophone à papa au grenier. Et quoi de mieux qu’un bon vieux Beatles, le premier, pour faire encore plus vrai. Hélas, trois fois hélas, en y regardant de plus près, on voit un code barre sur le dos de la pochette. Ca c’est pas un truc d’époque. La machine à remonter le temps était grippée. Encore du matériel chinois! Autre constatation de votre spécialiste en musique rétro. Il est absolument criminel d’écouter un disque vinyle, surtout une copie originale, sur ce genre d’appareil. Ca fout en l’air les disques! Petite histoire d’une copie originale ci-après.

Ca c’est l’étiquette du premier 33 tours des Beatles publié en Angleterre en 1963. Les collectionneurs l’appellent « Gold Label », référence au lettrage or. En édition stéréo, il a été tiré à 900 exemplaires d’après ce que l’on sait. Très recherchés par les collectionneurs, en septembre 2010 une copie s’est vendue aux enchères 10300£ avec 60 enchérisseurs. Les éditions mono même présentation,  sont plus courantes, mais atteignent quand même entre 1000 et 2000 euros. Les éditions postérieures de la même année ont une étiquette différente, mais atteignent aussi un bon prix en édition stéréo. Alors vous ne voulez quand même pas écouter ce disque sur n’importe quoi. D’ailleurs si on en possède une copie, on ne l’écoute même pas de peur de l’abîmer.

Je préfère le rock and roll au tango, du moins comme spectateur. Faire virevolter ces crinolines qui nous dévoilent un charmant spectacle, quel plaisir.  Malgré tout une faute de goût ici, porter des bas jarretières avec un porte-jarretelles. On peut jouer la sécurité, mais une belle paire de bas  coutures auraient fait une effet encore plus charmant et collé de plus près aux charmes d’une époque où la femme savait s’habiller avec goût.


Nous avons vu que le blanc pouvait jouer de charmants petits tours. Mais avec le noir, il faut se méfier aussi. Si la robe est un peu légère, la lueur du flash aime quelquefois jouer les indiscrets. En les regardant sur votre écran, si en plus vous l’avez réglé sur sombre et que vous n’avez pas vos bonnes lunettes, attention. En modifiant l’image, le spectacle devient évident. C’est justement la photo que vous  avez envoyée à toute la famille. Ah ben m…. alors!

A part pour des effets de mode, une erreur très fréquente chez les débutantes, le porte-jarretelles par-dessus la culotte. Tordons le cou une bonne fois pour toutes à cette pratique. Vous pouvez questionner les anciens, il vous diront  qu’il se met toujours dessous. C’est comme si vous portiez une culotte par-dessus un collant. Si vous désirez enlever juste votre collant, il faut d’abord enlever la culotte et la remettre. Pas très logique non? Et je ne parle pas des petits problèmes quotidiens, assez urgents à partir de la troisième bière, avec un porte-jarretelles dessus.

Ces petits conseils étaient gratuits, libre à vous de faire ce que bon vous semble. La manière discrète ou l’autre, la gaffe ou pas la gaffe, le Boss de toute façon, du moment qu’il y a du nylon, hein!

Une réflexion sur “Ca cloche en nylon

  1. Superbe reportage pour initier toutes ces charmantes néophytes qui veulent s’essayer au délicat exercice du port des bas.
    Article particulièrement bien illustré.
    bravo Boss.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s