Nylon Bar

L'apéritif en nylon


Poster un commentaire

Nylon paparazzi (2)

Suite des petites investigation historiques concernant des histoires ou l’on parle de bas nylons.

En novembre 1963, dans un journal local américain publié à Eugene dans l’Oregon, on pouvait lire dans une rubrique conseil tenue par Abigail Von Buren les propos suivants, plutôt marrants, émanant d’une lectrice:

Cher Abby,

Mon mari s’est abîmé le dos dans un accident il y a environ six ans. Il a porté une bande de soutien dorsal jusqu’à ce qu’il essaye un de mes vieux corsets. Je pensais qu’il plaisantait, mais ce n’était pas le cas. Il l’a porté un jour pour aller travailler et il a affirmé qu’avec, il ne s’était jamais senti aussi bien. Quand j’ai vu que c’était sérieux, je lui en ai acheté un neuf. C’était il y a deux ans et il a continué de porter le corset. Le pire dans tout cela c’est qu’il a commencé à porter des bas nylons en disant que cela aidait à tenir le corset en bas. Lors d’un examen  médical le docteur a été étonné de découvrir ces sous-vêtements. Quand je lui ai posé la question sur ce qu’il en pensait, il m’a dit que ce n’était pas ses affaires de juger les vêtements que ses patients portaient. Dois-je continuer à m’inquiéter de cela?  –  GRAND ISLAND

Chère Grand,

Il y a des corsets, sans jarretelles, pour des questions orthopédiques et qui apporteront le confort que votre mari souhaite. Et pour les bas nylons, c’est là où il a pris son pied!

L’histoire suivante me fut racontée par un collègue de travail qui vécut la guerre 39-45. Juste après celle-ci. Comme il avait de la famille en Suisse, il lui arrivait de passer la frontière en train, habitant juste de l’autre côté,  pour aller leur rendre visite. Pour les petits cadeaux, le choix était vite fait, c’était de bas nylons. Comme les Américains avaient participé à la libération de la France, ils avaient bien sûr amené avec eux tout un attirail de marchandise, des bas par exemple,  ils ne perdaient pas le côté business si cher à leur ego. Bien sûr, le nylon avait été inventé juste avant la guerre et sa commercialisation en Europe retardée pour faits d’armes. Les bas étaient vraiment recherchés. La Suisse était logée à la même enseigne, le bas nylon était une denrée plutôt rare et sans doute pas la priorité dans les échanges commerciaux quand ils existaient. Alors le collègue avait pris l’habitude d’importer en douce des bas, un peu plus faciles à trouver sur territoire français moyennant quelques bonnes adresses. L’importation de l’article n’était pas interdite en Suisse, mais soumise aux droits de douane comme objet de luxe. Bon une paire ou deux ça passait, surtout si on était une dame. Mais plus il fallait raquer et c’était autant un manque à gagner dans ce petit commerce ou dans le prix des cadeaux. Sa combine était de mettre autour de la taille une bonne vingtaine de paires de bas qu’il faisait tenir en s’enroulant s’enroulant le ventre dans une large bande de tissu. Les pochettes de bas étant plutôt minces, il n’augmentait pas trop son tour de taille de manière visible, juste un petit manque de confort personnel. De plus il gardait son manteau, ce qui n’étonnait personne, les trains étaient peu ou pas chauffés par mesure d’économie. Les yeux pétillants, il me racontait qu’avec quelques paires de bas, on pouvait passer un moment avec une dame aux moeurs accueillantes, une putaine comme il disait, sans débourser un sou de plus. Il ne s’est jamais fait attraper et je le crois bien volontiers, il était plutôt du genre malin.

Etes-vous un bon nylon paparazzi?

Dans quel film trouvons-nous cette scène?

A qui appartiennent ces jambes, passablement photographiées à l’époque, la présence de coutures n’y est sans doute pas étrangère?

Savez-vous sur quel album de hard rock se trouve cette photo? Pour vous aider signalons que cela a un rapport avec ACDC, mais je reconnais que ce n’est pas facile, chercher du côté des membres et de leur pédigrée.

Et bien sûr quelques pubs d’époque

Sans doute le seul cas où une marque de bas s’identifie à un groupe de rock.


1 commentaire

Nylon paparazzi (1)

Si les bas ne forment plus une actualité quotidienne, il n’en va pas de même à des époques où cet accessoire vestimentaire faisait parfois la une des journaux, du moins les pages magazines. On remarquait moins une dame qui en portait, facile elles en portaient toutes, ce qui n’empêchait pas quelques regards de remonter le long des jambes. Alors me transformant en paparazzi, je suis parti à la découverte d’anciens faits qui se rapportent à une « histoire avec des bas » croisant des personnages connus ou inconnus. D’une part, j’y retrouve ma passion pour l’histoire petite et grande, ces deux qui font la paire de… bas nylon. En voici une première livraison.

En mars 1956, un rumeur circule  dans les milieux mondains mettant en lumière deux personnes publiques. L’une est l’actrice Grace Kelly et l’autre Margaret Trumann, fille unique de Harry, président des Etats-Unis. Les faits sont liés au futurs mariages de ces deux personnes, l’une va devenir une princesse, vous connaissez l’histoire. L’autre la femme de l’éditeur du New York Times et écrivain à succès, chanteuse lyrique et animatrice.  Un fabricant californien de lingerie, Willys De Mond, profite de l’occasion pour se faire un peu de pub. Il affirme qu’il a offert comme cadeau à Miss Trumann trois paires de bas de soie sertis de diamants à $ 650  la paire, et pour Miss Kelly, le même article mais avec des perles à (seulement) à 150 la paire. Les deux intéressées démentent les faits. Miss Trumann affirme qu’elle n’acceptera pas le bas, du moins pas comme un cadeau. Une de ses intimes souligne que Margaret portera des bas le jour de son mariage comme n’importe qu’elle autre femme. Grace Kelly affirme n’avoir jamais rien reçu. faits corroborés par une amie.
La polémique n’est pas bien grande, assez cependant pour que la presse de l’époque s’intéresse à cette histoire. Quand à ces dames, les bas faisaient partie de leur garde-robe, c’est certain et absolument conventionnel. A quelle époque ont-elles remisé cet accessoire pour porter des collants? Ca l’histoire, la grande ou la petite, ne le dit pas.
A suivre…

LES PROTAGONISTES

Et vous, êtes-vous un bon nylon paparazzi?

Savez-vous dans quel film apparaît cette scène?

Savez-vous à quel objet usuel appartient  cet extrait photographique? Ce n’est pas ce que vous pensez au premier coup d’oeil…

Savez-vous qui chante cette chanson et le titre?

mp32

ET QUELQUES PUBS D’EPOQUE…