Nylon Bar

L'apéritif en nylon

Du nylon très 50-60

4 Commentaires

Merci à toutes les dames qui aujourd’hui nous font le plaisir de porter de bas. Ce coup de coeur, je l’ai toujours au bord des lèvres.  Il y a cependant une chose que je regrette un peu et hélas, elles n’y peuvent rien! C’est en quelque sorte l’intendance qui ne suit pas. Je m’explique. Porter des bas aujourd’hui est une chose relativement facile si on veut bien le faire. Il faut bien sûr une paire de bas pour commencer. Ensuite de quoi les tenir, porte-jarretelles, serre-taille. guêpière. Vous connaissez la liste aussi bien que moi, vous messieurs, qui reluquez de travers quand un pan de robe se soulève, n’est-ce pas? Vous mesdames, qui êtes confrontées directement au problème « matériel » de la chose. De ce second cas, il faut bien vous procurer le nécessaire et aller à la bonne place pour votre achat. En passant, faites vous offrir le tout, je connais pas un homme qui ne sortirait son PORTE-monnaie pour offrir un PORTE-jarretelles à sa belle. Vous voyez le mot porte est très bien accompagné dans la langue française, bien que je trouve le second nettement plus sexy, quoique certaines femmes peuvent penser le contraire. Ne tombez pas dans le piège de la lingerie à bon marché, conseil que l’on ne peut que répéter encore et encore. Une bonne pièce de lingerie ne court pas les rues, il faut aller chercher dans des endroits qui mettent un point d’honneur à contenter une clientèle exigeante et connaisseuse. Ils existent mais sont en fin de compte assez peu nombreux, quelques fabricants que l’on peut conseiller à travers le monde dont vous connaissez les principaux. Cela provoque immanquablement une certaine uniformité, une ressemblance dans leurs créations. Soulignons en France le cas de Cervin qui produit des bas sur un authentique métier à tisser d’époque, ce qui donne à leurs bas une classe incomparable et par définition des jambes qui peuvent prétendre en bénéficier. Le vieux nostalgique que je suis dans ce domaine, sait au moins une chose. A l’âge d’or des bas, ces fournisseurs étaient de milliers avec chacun sa manière de faire. La diversité de l’allure d’un porte-jarretelles était presque infinie. C’est un peu comme le visage humain, vous avez remarqué tout les différence que l’on peut obtenir avec deux yeux, un nez, une bouche et deux oreilles. Autant dire que le spectacle offert par une femme qui exposait ses dessous était d’une variété folle. Ce n’était jamais deux fois exactement la même chose. Des bas tenus haut, bas, avec revers plissé, tendus de manière lâche, extrêmement tendus, des élastiques longs, courts, avec longueur réglable ou sans, des jarretelles petites, grandes,  cachées par des rubans ou visibles au premier coup d’oeil et j’en passe!

Je me suis replongé dans les photos d’époque, une récolte qui tourne autour de la fin des années 50 à la première moitié des années 60. Vous pourrez y admirer de jolies  filles et un spectacle qui souligne mes propos. Epoque bénie, mais remercions encore une fois les femmes actuelles qui perpétuent cet art de l’élégance à nul autre pareil. Petit jeu: parmi ces photos se cache une actrice très connue, l’une des rares qui avouait porter encore des bas quand ce n’était plus la mode. Saurez-vous la reconnaître?

4 réflexions sur “Du nylon très 50-60

  1. De nouveau – une mini seance des plus reussies offertes a nous tous – les plus heureux des hommes. Milles remerciements a vous, notre cher ami.

  2. Cher M. Boss:

    Ont vous remercie vivement a nouveau pour des trouvailles incomparables. ( Surtout ici aux E.U. ou la plus part des femmes mettent des bas-collants… »pantyhose » qu’elle horreur !)

    Vos créations sont vraiment de l’art de la plus haute qualité. Merci une fois de plus.

    Sincèrement,

    Jean-François

    • Cher Jean-François,

      Merci pour vos messages et votre appréciation. Je comprends très bien votre tristesse, que des collants, vous avez raison c’est l’enfer! Nous n’échappons pas aux collants ici non plus, mais il y en a quand mêmes quelques une qui portent des bas et je suis flatté d’en avoir rencontré et d’en avoir fait des amies.

      Bien à vous et à bientôt

  3. Défendre et promouvoir les bas, avec les photos nostalgiques : OUI !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s